puce H1 Jeu-Argent.be

La problématique des loot boxes inquiète les régulateurs européens

mercredi 19 Septembre 2018

Commission des Jeux de Hasard
Après l'affaire des loot boxes disponibles dans certains jeux vidéo, l'inquiétude semble gagner de plus en plus de régulateurs des jeux d'argent. Ces derniers nourrissent en effet deux craintes. D'un côté, ils ont peur que ce type de transactions soient de plus en plus communes et portent atteinte à l'expérience des joueurs surtout des mineurs. De l'autre, ils redoutent les effets négatifs qui pourraient découler d'une régulation trop stricte des microtransactions dans le jeu vidéo et les jeux sociaux.

Il faut trouver un compromis

Récemment, 16 régulateurs de jeux d'argent ont signé une convention pour se pencher sérieusement sur les frontières entre jeux d'argent, jeux sociaux et jeux vidéo. Cette initiative est née de la crainte inhérente au développement des microtransactions dans les jeux sociaux et les jeux vidéo. Les régulateurs craignent que cette pratique porte atteinte aux principes communs qui fondent la régulation des jeux d'argent. Ils redoutent également leur potentiel impact sur la protection des joueurs surtout les mineurs. Les régulateurs s'engagent ainsi à analyser minutieusement les caractéristiques des jeux vidéo et des jeux sociaux pour garder un équilibre optimal avec les jeux d'argent. Dans cette mission, ils souhaitent bien entendu collaborer avec les industries et les consommateurs. À noter que toutes les décisions prises viseront à la fois à protéger les joueurs et à permettre aux jeux vidéo et aux jeux sociaux de continuer à se développer grâce aux microtransactions. Enfin, il convient de rappeler que ce sursaut a été provoqué par l'affaire des loot boxes en Belgique. La Commission des jeux de hasard a en effet décidé, après enquête, de catégoriser ce type de microtransactions comme des jeux de hasard.

Quels pays ont signés la convention sur les loot boxes ?

Au total, se sont donc 16 régulateurs de jeux d'argent qui ont signé une convention pour se étudier la question de la porosité entre entre jeux d'argent et jeux vidéo :

  • L'Autriche,
  • La Belgique (Commission des Jeux de Hasard),
  • L'Espagne,
  • La France,
  • Gibraltar,
  • L'Irelande,
  • L'Île de Man,
  • Jersey,
  • La Lettonie,
  • Malte,
  • La Norvège,
  • Les Pays-Bas,
  • La Pologne,
  • Le Portugal,
  • La République tchèque et
  • Le Royaume-Uni.

Nos pronostics pour les évènements à venir

[ Jupiler Pro League ] [ Jupiler Pro League ] [ Jupiler Pro League ]
Cercle Bruges x Anderlecht Courtrai x FC Bruges Royal Antwerp x Zulte Waregem

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

Courtrai et Golden Palace dans la tourmente à cause de leur nouvelle promotion Une femme pour succéder à Étienne Marique à la CJH 360.553 interdits de jeu en Belgique en 2019
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
Publicité pour les jeux, paris pendant les Play-offs, la CJH dévoile son rapport 30 % de paris en plus durant les playoffs de la Jupiler Pro League en 2018 Clearing House : Le football belge déclare la guerre au blanchiment d'argent
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
La CJH interdit les machines à sous avec une carte bancaire dans les cafés Ladbrokes proteste contre le contrôle de l'identité des parieurs en agence 36win.be ne propose plus de paris sportifs
Commission des jeux de hasard Ladbrokes.be 36win.be

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook