puce H1 Jeu-Argent.be

Fini la publicité pour les bookmakers pendant compétitions sportives

lundi 16 Octobre 2017

Commission des Jeux de Hasard
Le conseil des ministres vient d'approuver un avant-projet de loi et une série d'arrêtés royaux relatifs à l'industrie des jeux de hasard. Ainsi, les bookmakers ne pourront plus promouvoir une compétition. Ils devront également renoncer à la diffusion de leur publicité pendant la transmission en direct d'un évènement sportif. Ces mesures visent bien entendu à mieux protéger les joueurs et les mineurs.

Un coup dur pour les bookmakers

Le gouvernement semble bien décidé à renforcer son contrôle sur l'industrie des jeux de hasard. Le conseil des ministres vient en effet d'interdire la diffusion de publicité visant à promouvoir les paris pendant la transmission en direct d'une compétition sportive. Cette interdiction concerne également les autres jeux de hasard. À noter que les bookmakers pourront malgré tout diffuser leur publicité avant et après une compétition sportive diffusée en direct durant l'après-midi. En l'absence d'évènements en journée, cependant, ils devront attendre 20 h pour promouvoir leur service.

Le gouvernement a également interdit la publicité pour les jeux de hasard et les prit sur l'équipement et le matériel sportifs des équipes d'âge. Enfin, les messages promotionnels seront limités à un spot par séquence par opérateur de paris sportifs. Ils devront également encourager le joueur à adopter un comportement responsable en incorporant la mention de la limite d'âge ainsi que l'annotation « Jouez avec modération ».

Le cas des cafés

Le gouvernement a également décidé de s'attaquer aux cafés qui proposent des jeux de hasard. Ces établissements devront désormais limiter le nombre de leurs machines automatiques à 4. Ces dernières ne fonctionneront qu'avec des pièces de monnaie et elles seront équipées d'un lecteur d'identité électronique.

Toutes ces mesures visent à renforcer la protection des mineurs vis-à-vis de jeux de hasard. Elles s'inscrivent également dans le cadre d'une volonté de renforcer le contrôle sur l'industrie. Enfin, il convient de noter que les communes auront désormais leur mot à dire concernant l'octroi de licences pour les machines automatiques dans les cafés. Elles devront également être consultées par les bookmakers si ces derniers souhaitent ouvrir une agence sur leur territoire. 

Nos pronostics pour les évènements à venir

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

Des pop-ups toutes les 10 minutes pour rappeler les dangers du jeu Courtrai et Golden Palace dans la tourmente à cause de leur nouvelle promotion Une femme pour succéder à Étienne Marique à la CJH
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
360.553 interdits de jeu en Belgique en 2019 Publicité pour les jeux, paris pendant les Play-offs, la CJH dévoile son rapport 30 % de paris en plus durant les playoffs de la Jupiler Pro League en 2018
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
Clearing House : Le football belge déclare la guerre au blanchiment d'argent La CJH interdit les machines à sous avec une carte bancaire dans les cafés Ladbrokes proteste contre le contrôle de l'identité des parieurs en agence
Commission des Jeux de Hasard Commission des jeux de hasard Ladbrokes.be

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook