puce H1 Jeu-Argent.be

Le groupe Partouche veut cèder le casino de Dinant à un opérateur de jeux belge

lundi 6 Janvier 2014

Logo Jeu-Argent.be
Le casino de Dinant vient à nouveau de changer de propriétaire. En effet, il était exploité depuis 4 ans par le groupe Partouche, mais celui-ci a décidé de le revendre il y a peu. L'identité du repreneur n'est pas encore connue, mais la commune de Dinant a confirmé qu'il s'agit d'une entreprise belge.

Le groupe Partouche est l'un des plus grands opérateurs de jeux de hasard en Europe. D'origine française, il exerce dans ce domaine depuis 1973. Au fil des années, il a acquis expériences et notoriété, et cela lui a permis d'acquérir des salles de jeux un peu partout en France et à l'étranger, notamment en Belgique. Cependant, le groupe semble traverser des difficultés financières depuis quelques mois. Un vaste plan de restructuration a été mis en place, et dans ce cadre, Partouche a choisi de se séparer de plusieurs salles de jeux. En Belgique, il avait déjà cédé le célèbre casino de Knokke, et ce 5 janvier 2014, ce fût le tour du casino de Dinant.

Jusqu'ici, l'identité du nouveau propriétaire du casino de Dinant n'a pas été rendue publique. Le groupe Partouche s'est contenté de faire savoir au bourgmestre de la ville qu'il s'agit d'un opérateur belge assez connu. Mais cela ne semble pas suffisant pour rassurer les autorités locales, particulièrement en ce qui concerne l'avenir des employés du casino. En outre, les charges fiscales dont s'acquittait le casino de Dinant permettaient à la municipalité d'organiser des manifestations et de subvenir aux besoins de clubs locaux. Si le repreneur n'est pas disposé à perpétuer dans ce sens les activités du casino, cela pourrait avoir des retombées non négligeables sur l'économie de la ville. Et c'est d'ailleurs la raison qui justifie le prochain déplacement à Paris du bourgmestre de Dinant, M. Fournaux. Il s'y rendra pour rencontrer le PDG du groupe Partouche ainsi que le nouvel exploitant du casino de la ville afin d'en savoir plus sur sa politique managériale.

Bien que l'annonce de la reprise du casino de Dinant soit désormais officielle, elle n'est pas encore valide. La municipalité de Dinant doit donner son accord, de même que la Commission des Jeux de Hasard. Le conseil municipal fera certainement part de son avis dans les prochains jours, une fois que toutes les informations requises sur le repreneur auront été fournies. Une autre question se pose concernant la licence A+ attribué à l'opérateur JackpoParty.be, grâce à son partenariat avec le casio de Dinant. Si la vente est validée, l'attribution des licences A+ risquent d'être encore modifiées. Affaire à suivre donc...

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

La fin des machines à sous classiques dans les cafés Royaume-Uni : première clinique pour les enfants dépendants au jeu Electronic Arts continue à défendre les loot boxes
Commission des Jeux de Hasard Jeu-Argent.be Electronic Arts continue à défendre les loot boxes
Financement de la CJH : La Cour constitutionnelle tranche en faveur des casinos Bonus d'anniversaire : La CJH sanctionne une société de jeux en ligne Emissions publicitaires pour des jeux de hasard à la télévision : La CJH interdit ce type de contenu
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
Nintendo retire aussi ses loot boxes La CJH et la Pro League s'engagent contre les paris illégaux Footballeurs pro et paris : Un nouveau protocole pour la sensibilisation au jeu
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook