Le secteur du jeu en Belgique tire la sonnette d'alarme face à l'interdiction de la publicité
» Commission des jeux de hasard » Jeux d'argent en ligne en Belgique

Logo Jeu-Argent.be
Logo Jeu-Argent.be

Le secteur du jeu en Belgique tire la sonnette d'alarme face à l'interdiction de la publicité

mercredi 8 Novembre 2023

Le secteur du jeu en Belgique tire la sonnette d'alarme face à l'interdiction de la publicité

Les opérateurs légaux de jeux de hasard en Belgique, regroupés sous la bannière de l'Association belge d'opérateurs de jeu (BAGO - Belgian Association of Gaming Operators), ont lancé un appel urgent aux décideurs politiques, les mettant en garde contre les conséquences imprévues de l'interdiction totale de la publicité pour les jeux de hasard et les paris sportifs.

Cette réaction fait suite à la multiplication des initiatives législatives visant à réduire la visibilité des jeux de hasard dans le but de protéger les consommateurs. Les opérateurs redoutent que ces mesures n'entraînent les joueurs vers des plateformes illégales, échappant ainsi à la régulation et la fiscalité belges.

Selon BAGO, une telle interdiction, déjà observée en Italie, aurait pour effet pervers d'augmenter les activités de jeu illégal – un secteur qui ne fournit aucune protection aux joueurs et ne contribue pas aux recettes fiscales du pays. Des rapports indiquent que le jeu illégal en Italie génère désormais autant de revenus que le marché légal belge.

En outre, les estimations indiquent qu'un Belge sur cinq jouerait déjà sur des sites non autorisés, une part qui pourrait croître de 5 à 15 % annuellement. Face à ces chiffres alarmants, BAGO réclame une analyse approfondie des effets secondaires de la politique anti-jeu et insiste sur le fait que les opérateurs légaux devraient être considérés comme des partenaires responsables.

Le secteur, qui se trouve également confronté à ce qu'il qualifie de double imposition – régionale et fédérale – craint un affaiblissement économique qui profiterait aux acteurs illégaux. Les opérateurs de jeux de hasard légaux sont prêts à travailler avec les autorités pour établir des mesures de prévention rigoureuses, tout en maintenant leur compétitivité face à un marché clandestin sans règles.

La situation est d'autant plus complexe que la Loterie Nationale reste exempte de ces restrictions publicitaires, une distinction qui soulève des questions d'équité au sein de l'industrie.

BAGO, qui se positionne comme un défenseur des pratiques de jeu responsables et réglementées, espère que les décideurs prendront en compte ces préoccupations et travailleront à une solution qui protège les consommateurs sans porter préjudice à l'industrie légale et à l'économie nationale.

En réaction aux restrictions publicitaires imposées en Belgique, les opérateurs de jeux de hasard Ascot, PMU Belge et World Football Association (WFA), opérant sous la marque Bingoal, ont subi un revers juridique. Ils ont contesté l'arrêté royal du 27 février, arguant que cela favorisait injustement la Loterie Nationale et limitait leur liberté commerciale, en plus de les empêcher de concurrencer les sites illégaux. Toutefois, le Conseil d'État a rejeté leur demande, n'ayant pas trouvé suffisamment de preuves des impacts négatifs allégués. Il est à noter que toutes les mesures d'interdiction ne sont pas encore en vigueur; certaines seront introduites progressivement jusqu'en 2028.

Top 3 des meilleurs Casinos en ligne en Belgique

3 Bingoal - Logo

Notre note : 9.5/10
logo Commission des Jeux de Hasard

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard