Ouverture des lotterys shops : Les bookmakers dénoncent une injustice
» Pari sportif légal en Belgique » Jeux d'argent en ligne en Belgique

JCVD au casino 777
Logo Jeu-Argent.be
Logo Jeu-Argent.be

Ouverture des lotterys shops : Les bookmakers dénoncent une injustice

jeudi 18 Mars 2021

Ouverture des lotterys shops : Les bookmakers dénoncent une  injustice

La crise sanitaire a contraint le gouvernement à fermer les commerces non-essentiels afin de limiter la propagation du virus. Les agences de paris et les casinos figurent parmi les établissements concernés par cette mesure. Le secteur a demandé à diverses reprises une réouverture contrôlée, mais le gouvernement a toujours refusé leur requête. En parallèle, celui-ci a pourtant autorisé la Loterie nationale à reprendre son activité à travers ses lottery shops. Face à cette injustice, les opérateurs ont décidé de hausser le ton. Ils dénoncent les risques découlant de cette situation pour leurs activités, les joueurs et l'ensemble de l'industrie.

Deux poids, deux mesures

Depuis le début de la pandémie, le gouvernement a périodiquement fermé puis rouvert les commerces. Les casinos, les salles de jeux et les agences de paris ont cependant été contraints à rester fermés malgré la mise en place de dispositifs de protection conformes aux exigences sanitaires. La Loterie nationale, de son coté, a bénéficié d'une autorisation exceptionnelle afin d'ouvrir ses lottery shops. Face à cette différence de traitement, les opérateurs de jeux d'argent ont décidé d'interpeller le gouvernement.

Le CEO de Ladbrokes, Yannick Bellefroid est le premier à avoir pris la parole. Pour rappel, il est aussi le président de l'Union professionnelle des agences de paris (UPAP). D'après lui, la situation est inacceptable et le gouvernement met en péril l'intégralité de l'industrie. En plus des pertes provoquées par la fermeture des points de vente physique, cette iniquité risque d'entraîner la disparition des enseignes les plus fragiles. Un opérateur légal de paris doit en effet assurer un ratio de solvabilité pour pouvoir maintenir ses activités. Celui-ci s'élève à 30 % s'il propose uniquement des services physiques et 40 % s'il opère en ligne. En cas de non-respect de critère, des sanctions sont prévues par la Commission des jeux de hasard. Celles-ci peuvent aller jusqu'au retrait de la licence.

Le CEO de Ladbrokes dénonce aussi le double discours du Ministre de la Justice. Celui-ci a en effet annoncé qu'une certaine tolérance serait appliquée, mais qu'une attention particulière sera portée aux sociétés qui ont versé des dividendes aux actionnaires.  Selon Yannick Bellefroid : « Le ministre rassure puis menace ».

Un danger pour les joueurs

La fermeture des points de jeux légaux entraîne un autre problème majeur pour le secteur. Les joueurs deviennent en effet plus vulnérables aux campagnes marketing des opérateurs illégaux. D'après Yannick Bellefroid : « Quand on ferme les opérateurs légaux, les joueurs se tournent vers les sites de paris étrangers ». Ce phénomène s'explique par la rigueur de la réglementation belge. Les opérateurs légaux n'ont pas le droit de proposer des bonus et sont limités dans leurs options de promotion. Les sites illégaux, de leur côté, mènent des campagnes agressives qui proposent des offres alléchantes aux joueurs.

Ladbrokes - Pari sportif légal en Belgique

Ladbrokes a été agréé
par Commission des Jeux de Hasard de
Belgique sous l'agrément n°FA+116428.

Logo de la Commission des Jeux de Hasard

Pronostics pour les évènements à venir

Ladbrokes - Les dernières actualités des paris sportifs en Belgique

Les autres news des bookmakers belges online

Dernières nouvelles de la législation en Belgique des bookmakers