puce H1 Jeu-Argent.be

Loot Boxes : Les applications mobiles sont aussi concernées

samedi 23 Décembre 2017

Commission des Jeux de Hasard
La controverse autour des loot boxes continue d'interpeller le monde digital. Après les jeux vidéo, les applications mobiles sont les prochaines cibles des autorités de régulation. Apple vient d'ailleurs de changer sa politique concernant les logiciels intégrant des transactions financières. Désormais, ces derniers devront indiquer le taux de probabilité de chaque prix mis en jeu.

De nombreux titres concernés

Suite à la controverse autour des systèmes de loot boxes, Apple a décidé de prendre les devants et de modifier sa politique. Le géant de Cupertino exige désormais que tous ses développeurs affichent les taux de probabilité pour chaque gain aléatoire. Cette nouvelle règle concerne toutes les applications qui intègrent des transactions financières en échange de contenu déterminé au hasard. Parmi ces dernières se trouvent Hearstone et Disney Magic Kingdom, deux mastodontes de l'App Store. À noter qu'Apple pourrait aussi être amené à modifier son système de catégorisation dans certains pays. En Belgique, par exemple, la Commission des Jeux de Hasard se penche actuellement sur le statut des loots boxes. Elle pourrait ainsi décider d'assimiler les jeux vidéos et les applications intégrant ces systèmes à des jeux de hasard. Dans ce cas, ils ne pourront plus être accessibles au grand public et ils nécessiteront une licence spécifique.

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

Magali Clavie succède à Étienne Marique à la tête de la CJH Le secteur des jeux en difficulté malgré l'offre en ligne Casinos, des salles de jeux et des agences de paris fermés jusqu'au 19 avril
Commission des Jeux de Hasard Jeu-Argent.be Commission des Jeux de Hasard
COVID-19 : Contactez la Commission des Jeux de Hasard par mail La police saisit des serveurs de virtual betting chez Ladbrokes et Stanleybet Casinos réels, les salles de jeux réelles et les agences de paris réelles fermés jusq'au 3 avril 2020 inclus
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
Magali Clavie pourrait succéder à Étienne Marique à la tête de la CJH Paris virtuels : L'État belge condamné à payer 100.000 euros à Stanleybet L'interdiction des bonus pourrait favoriser le secteur illégal
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook