puce H1 Jeu-Argent.be

Le Scan de la RTBF révèle des failles dans le système de protection des joueurs

mardi 30 Mai 2017

Commission des Jeux de Hasard
La Belgique figure parmi les pays les mieux réputés en matière de protection des joueurs et surtout des mineurs. Sa réglementation est régulièrement qualifiée par la presse étrangère de stricte et exemplaire. Pour mesurer la véracité de cette réputation, l'équipe du Scan de la RTBF a décidé de mettre à l'épreuve le système de protection des mineurs en Belgique.

Un pari placé par un joueur de 15 ans

Dans sa démarche, l'équipe du Scan a commencé par tester la fiabilité de la liste noire des joueurs de la Commission des jeux de hasard ( EPIS : Excluded Persons Information System). Elle s'est ainsi rendue dans les bureaux de celle-ci pour inscrire un de leurs membres sur cette dernière. Selon la loi, les joueurs de la liste noire ne peuvent plus jouer dans les salles de jeu physiques ou virtuelles. Au total, plus de 300.000 Belges sont présents sur ce document via leur numéro de registre national. Malheureusement, l'équipe du Scan a rapidement découvert une faille. Il suffit en effet de changer une lettre dans le nom de famille pour que le système ne reconnaisse par le joueur. Il peut alors jouer sans soucis. À noter d'ailleurs que le président de la Commission, Etienne Marique, a lui-même reconnu cette faille. L'autre faille majeure découverte par l'équipe provient des agences de paris physiques. Ces dernières ne procèdent à aucun contrôle d'identité. L'équipe a ainsi pu faire placer un pari par un complice de 15 ans.

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

COVID-19 : Contactez la Commission des Jeux de Hasard par mail La police saisit des serveurs de virtual betting chez Ladbrokes et Stanleybet Casinos réels, les salles de jeux réelles et les agences de paris réelles fermés jusq'au 3 avril 2020 inclus
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
Magali Clavie pourrait succéder à Étienne Marique à la tête de la CJH Paris virtuels : L'État belge condamné à payer 100.000 euros à Stanleybet L'interdiction des bonus pourrait favoriser le secteur illégal
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
Pourquoi il n'y a plus de bonus dans les casinos en ligne en Belgique ? Scandale à la CJH : Club de strip-tease et loges de football offerts par des bookmakers Koen Geens réagit au scandale de corruption à la Commission des Jeux de Hasard
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de hasard

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook