puce H1 Jeu-Argent.be

Les jeux de hasard échappent à la TVA grâce à la Cour Constitutionnelle

vendredi 23 Mars 2018

Commission des Jeux de Hasard
En 2016, le gouvernement fédéral a décidé de supprimer l'exemption de TVA dont bénéficiait le secteur des jeux de hasard et des paris en ligne. Cette décision avait provoqué une controverse auprès des opérateurs et du gouvernement wallon. Elle risquait en effet de pénaliser le marché et de baisser les recettes fiscales générées par celui-ci en faveur de la région.

Bonne nouvelle

Suite à la suppression de l'exemption de TVA du secteur des jeux de hasard et des paris sportifs, plusieurs casinos et sociétés de jeu (SA « Casinos Austria International Belgium » et la société de droit maltais « Reel Europe Limited » et la SA « Pac - Man », par la SA « Sagevas », par la SPRL « Star Matic » et la société de droit maltais « Unibet (Belgium) Limited » et par la SA « Rocoluc ») ont introduit un recours en annulation devant la Cour Constitutionnelle. Le gouvernement wallon a également emboité le pas. À noter que ce dernier avait déjà émis un avis défavorable à cette décision en juillet 2016. Selon lui, une telle action risquait d'affecter le secteur et de diminuer les recettes de la taxe sur les jeux et les paris. Il avait également dénoncé le traitement privilégié de la Loterie Nationale. Celles-ci ont en effet pu conserver leur exemption de TVA. Après une longue délibération, la Cour Constitutionnelle a rendu son verdict le 22 mars 2017.

... Mais pas de remboursement

L'Arrêt n° 34 /201 8 du 22 mars 2018 annule la mise en place de la TVA, mais elle ne prévoit aucun remboursement des recettes de TVA déjà perçues. Selon l'Écho, celles-ci pourraient s'élever à 75 millions d'euros par an. Il s'agit en effet de l'objectif annuel défini par le Fédéral lorsqu'il a décidé d'imposer le secteur.  

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

Courtrai et Golden Palace dans la tourmente à cause de leur nouvelle promotion Une femme pour succéder à Étienne Marique à la CJH 360.553 interdits de jeu en Belgique en 2019
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
Publicité pour les jeux, paris pendant les Play-offs, la CJH dévoile son rapport 30 % de paris en plus durant les playoffs de la Jupiler Pro League en 2018 Clearing House : Le football belge déclare la guerre au blanchiment d'argent
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
La CJH interdit les machines à sous avec une carte bancaire dans les cafés Ladbrokes proteste contre le contrôle de l'identité des parieurs en agence 36win.be ne propose plus de paris sportifs
Commission des jeux de hasard Ladbrokes.be 36win.be

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook