puce H1 Jeu-Argent.be

Comment inscrire un proche sur la liste des interdits de casino ?

mercredi 7 Novembre 2018

Commission des Jeux de Hasard
En Belgique, la Commission des jeux de hasard offre la possibilité d'inscrire un proche sur la liste des interdits de casino. La démarche est simple, mais sa validation peut prendre jusqu'à 2 mois. Il faut en effet traiter manuellement chaque cas pour vérifier sa légitimité et sa pertinence. En 2017, 98 personnes ont fait l'objet d'une interdiction suite à la demande d'un tiers.

Inscription par un tiers possible mais pas automatique

Au 1er novembre de cette année, 370 000 personnes étaient inscrites sur la liste noire de la Commission des jeux de hasard. La majorité d'entre elles l'ont fait de leur propre grès. 496, cependant, ont été inscrites par un tiers. Selon Étienne Marique, cette pratique est de plus en plus courante. En 2017, seuls 98 cas similaires ont été acceptés par la Commission des jeux. Dans ces différentes affaires, la demande émanait du conjoint, des parents, d'un autre membre de la famille, d'un ami, d'un magistrat ou d'un assistant social. Enfin, il convient de noter que l'interdiction à la demande d'un tiers prend plus de temps. Selon le Président de la Commission des jeux de hasard, il faut en effet étudier chaque cas de manière minutieuse. Il est cependant possible d'accélérer la démarche en fournissant des preuves tangibles comme des relevés de compte. Une fois le dossier monté et les vérifications effectuées, la Commission des jeux convoque le concerné et l'informe sur la situation. Il a alors la possibilité d'accepter la procédure ou de s'y opposer. Il est cependant rare qu'un joueur choisisse la seconde option.

La Bago approuve

L'Association belge des entreprises de jeux de hasard, BAGO (Belgian Association of Gaming Oprators),a réagi suite à la publication du rapport de la Commission des jeux de hasard sur les interdits de casino. Selon elle, la Belgique profite d'un excellent système en matière de protection des joueurs. Celui-ci est à la fois efficace et pertinent. Pour soutenir sa thèse, elle se base sur les chiffres relatifs aux demandes d'interdiction par un tiers. En 2017, ils étaient 496 sur la liste, dont 98 nouveaux entrants. Enfin, l'Association déplore cependant le manque d'études scientifiques indépendantes sur les comportements de jeu problématiques.

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

59 policiers devant la CJH pour avoir joué illégalement Conflit interne à la CJH : 200 dossiers en attente Les Belges sont de plus en plus dépendants au jeu selon le patron de la Loterie Nationale
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Loterie Nationale
Limite de mise en ligne : complètement inutile ? Mario Kart Tour n'est pas disponible en Belgique Les cafés obligent Ladbrokes à arrêter ses paris virtuels
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
Plus de transparence pour les loot boxes à partir de 2020 L'idée d'un régulateur unique à nouveau évoquée par le CD&V Les cartes Pokémon répondent aux critères du jeu de hasard selon la CJH
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook