puce H1 Jeu-Argent.be

La redevance sur les bingos annulés par le Conseil d'État

mercredi 27 Avril 2016

Commission des jeux de hasard
La Fédération des Cafetiers vient de remporter une importante victoire contre les communes de Shaerbeek et Saint-Josse. Ces dernières voulaient en effet réduire le nombre de machines à sous sur leur territoire en imposant une redevance de 2.500 € aux gérants de café qui souhaitaient obtenir une autorisation pour exploiter un appareil à bingo dans leur établissement. La Fédération des Cafetiers a rapidement mis à nue la stratégie des communes, lui permettant d'obtenir gain de cause devant le Conseil d'État.

Une affaire délicate

Les communes bruxelloises impliquées dans cette affaire souffrent depuis plusieurs années des problèmes d'ordre public causés par les cafés avec bingo. En 2013, le bourgmestre de Shaerbeek décide de stopper cette industrie qui exploite les personnes en situation de pauvreté. Il est rejoint par son homologue de Saint-Josse. Pour atteindre leur objectif, ils instaurent une redevance de 2.500 € pour les cafetiers qui souhaitent obtenir une licence de classe C afin d'installer des bingos dans leur établissement. Pour rappel, l'autorisation est délivrée par la Commission des jeux de hasard. La redevance permet aux cafetiers d'obtenir une attestation communale signée de la main du bourgmestre, un document nécessaire à la demande de licence. Le montant de la redevance est toutefois jugé excessif par les cafetiers et la Fédération des Cafetiers ira même jusqu'à parler de taxation déguisée. L'affaire est amenée devant le Conseil d'État. Le 18 avril, la Fédération des Cafetiers annonce qu'elle a gagné les procédures et qu'elle a obtenu l'annulation de la redevance. Le Conseil d'État tient toutefois à rappeler que les communes étaient dans leur droit. Elles disposent en effet du droit de dissuasion pour protéger les plus démunis. Cependant, le montant imposé était trop élevé. À noter qu'en cas de généralisation de la redevance, cela aurait permis aux communes de dégager un capital de 22,7 millions d'euros. Enfin, la Fédération des Cafetiers a annoncé qu'elle réclamerait le remboursement des taxes déjà payées.

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

La fin des machines à sous classiques dans les cafés Royaume-Uni : première clinique pour les enfants dépendants au jeu Electronic Arts continue à défendre les loot boxes
Commission des Jeux de Hasard Jeu-Argent.be Electronic Arts continue à défendre les loot boxes
Financement de la CJH : La Cour constitutionnelle tranche en faveur des casinos Bonus d'anniversaire : La CJH sanctionne une société de jeux en ligne Emissions publicitaires pour des jeux de hasard à la télévision : La CJH interdit ce type de contenu
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
Nintendo retire aussi ses loot boxes La CJH et la Pro League s'engagent contre les paris illégaux Footballeurs pro et paris : Un nouveau protocole pour la sensibilisation au jeu
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook