puce H1 Jeu-Argent.be

La CJH prépare une campagne pour sensibiliser les joueurs aux dangers du jeu illégal

mercredi 14 Octobre 2020

Commission des Jeux de Hasard
La nouvelle présidente de la Commission des Jeux de Hasard souhaite focaliser son combat sur la question du jeu illégal. D'après elle, les sites étrangers constituent un problème pour les joueurs, les opérateurs et le gouvernement. Ils détournent en effet une partie des revenus fiscaux, font de la concurrence déloyale et augmentent les risques d'addiction. La Commission des Jeux de Hasard se prépare donc à lancer une campagne d'information afin de sensibiliser les joueurs sur les dangers du jeu illégal.

La clé réside dans l'information

Les sites illégaux posent problème à tous les acteurs du marché depuis les opérateurs aux joueurs. Les premiers perdent des revenus à cause de la concurrence déloyale tandis que les seconds se retrouvent exposés au danger du jeu compulsif. Le gouvernement figure aussi parmi les perdants puisque les plateformes étrangères ne paient ni taxes ni impôts. De tous les éléments de cette chaîne, cependant, les joueurs sont, les seuls à pouvoir faire pencher la balance. Ils peuvent en effet décider de s'inscrire sur les sites illégaux pour continuer à les faire vivre ou à se détourner d'eux pour qu'ils n'influencent plus l'industrie locale.

Pour Magali Clavie, la clé de la lutte contre le marché noir réside dans la sensibilisation et l'éducation des joueurs. Elle note d'ailleurs qu'une partie de ceux qui jouent sur des sites étrangers ne sont même pas conscients qu'ils sont dans l'illégalité. La Commission des Jeux de Hasard prévoit donc de lancer une grande campagne d'information afin d'informer sur les différences entre les opérateurs légaux et illégaux. L'objectif consiste à conscientiser les joueurs et à leur donner les armes pour résister aux campagnes promotionnelles agressives menées par les opérateurs étrangers. La Commission des Jeux de Hasard prévoit aussi d'accélérer la mise à jour de sa liste noire répertoriant les sites de jeux illégaux, comme elle a pu le faire au cours des dernières semaines en excluant CasinoUnique.com ou whitelioncasino.com, syndicate.casino et gg.bet.

À noter que ces initiatives s'inscrivent dans le cadre du programme du régulateur pour la protection des joueurs. Elles ont été partiellement motivées par l'augmentation inquiétante du nombre d'interdits de jeu volontaires en Belgique. Entre décembre 2019 et le 1er octobre 2020, ils sont passés de 35.390 à 37.580.

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

Le couvre-feu plombe la saison 2020 pour les groupes Barrière et Partouche Coronavirus : Mesures renforcées dans les casinos et les salles de jeux, fermeture des cafés Mr Mondialisation tacle Golden Palace et ses véhicules publicitaires
Jeu-Argent.be Jeu-Argent.be Mr Mondialisation tacle Golden Palace et ses véhicules publicitaires
BAGO et l'EGBA renforcent leur engagement pour la protection des joueurs Un tournoi de poker annulé pour non-respect des règles sanitaires L'ACFF décide de suspendre ses compétitions jusqu'au 1er novembre
BAGO : Belgian Association of Gaming Operators Jeu-Argent.be Jeu-Argent.be
Casinounique.com interdit en Belgique par la CJH Loot boxes : Les joueurs belges pénalisés lors des tournois en ligne ? Soupçon de match truqué à Roland-Garros : Une enquête a été ouverte
Commission des Jeux de Hasard Jeu-Argent.be Jeu-Argent.be

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook