Conflit interne à la CJH : 200 dossiers en attente
» Commission des jeux de hasard » Jeux d'argent en ligne en Belgique

JCVD au casino 777
Logo Jeu-Argent.be
Logo Jeu-Argent.be

Conflit interne à la CJH : 200 dossiers en attente

mercredi 11 Septembre 2019

Commission des Jeux de Hasard

Dans un article publié ce matin, la DH a mis à jour un problème d'envergure au sein de la Commission des jeux de hasard. Le régulateur n'assurerait plus son rôle depuis plusieurs mois. Au total, 200 dossiers de contrôles et de sanctions sont bloqués à cause d'un conflit interne. Celui-ci opposerait le président, Étienne Marique à son directeur du secrétariat.

Abus de matériel

En juillet, la DH avait déjà communiqué sur un conflit opposant les deux hommes forts de la Commission des jeux de hasard. L'affaire concernait la revente de matériels informatiques appartenant au régulateur. Deux mois plus tard, il semblerait que la situation ait empiré jusqu'à bloquer complètement le traitement des affaires courantes. Le président, Étienne Marique a en effet approché la police et le parquet de Bruxelles pour dénoncer des membres du personnel administratif de la CJH.

En dehors de la revente de matériels, d'autres irrégularités ont été alléguées comme l'utilisation abusive de véhicule de service. Selon le Centre Intégrité du Médiateur fédéral, ce conflit interne a entrainé le blocage de 200 dossiers de contrôles et sanctions. Concrètement, le régulateur ne remplit plus son rôle. Il ne procède plus à aucun contrôle. Il ne sanctionne plus les opérateurs et il n'a pas mis à jour sa liste noire depuis 8 mois.

La Commission des jeux de hasard a également mis en pause un dossier urgent qui concerne un acteur important du marché. Celui-ci utiliserait en effet sa plateforme « .be » pour rediriger ses clients vers d'autres sites situés à l'étranger. Il a déjà été sanctionné par la Suisse. Les régulateurs Comlot et ESBK ont indexé sa plateforme « .com » dans sa liste noire. En Belgique, il va falloir attendre la fin du conflit pour déclencher le traitement des deux dossiers de contrôle et de sanctions concernant cet opérateur.

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard