La pub pour les jeux d'argent est-elle réellement dangereuse ?
» Commission des jeux de hasard » Jeux d'argent en ligne en Belgique

Logo Jeu-Argent.be
Logo Jeu-Argent.be

La pub pour les jeux d'argent est-elle réellement dangereuse ?

mardi 4 Juillet 2023

Jeu-Argent.be

Dans un entretien accordé au journal lesoir, le psychologue clinicien Gaëtan de Vos partage les résultats de sa thèse sur les jeux d'argent et l'impact de la pub. Pour lui, un message publicitaire attractif aura les mêmes effets dévastateurs sur un non-joueur que sur un joueur à problème. Il va en effet stimuler un comportement que celui-ci n'aurait jamais développé spontanément. Les enjeux financiers auxquels est confronté le milieu du sport actuellement avec l'interdiction de la pub sont donc à mettre en balance avec l'intérêt général.

Un lien clair et démontré

Selon Gaëtan de Vos, la publicité incite un comportement de jeu qui peut se révéler dévastateur chez n'importe quel profil. Cette affirmation vient en contradiction avec la position du régulateur qui indique l'effet des campagnes de promotion se ressent surtout chez les joueurs à problème. Pour le psychologue clinicien spécialiste des addictions, cependant, le pouvoir de la pub est tout aussi puissant sur les non-joueurs ou les amateurs de sports. Cela s'expliquerait par leur abondance et leur recours systématique au biais des fausses croyances qui leur donne l'illusion d'avoir le contrôle.

Quid de l'exception sur les jeux de la Loterie nationale ?

Pour rappel, les publicités pour le jeu sont désormais interdites en Belgique. Il existe cependant une exception pour la Loterie nationale, l'opérateur d'État. Pour Gaëtan de Vos, les jeux comme l'Euromillions produisent rarement des comportements compulsifs. En revanche, les jeux à gratter auraient les mêmes effets nuisibles que les machines à sous. Le psychologue a toutefois tenté de défendre la Loterie nationale en indiquant qu'elle était obligée d'investir dans la recherche et de financer la culture. À la question de savoir si un jeu est moins addictif s'il sert la bonne cause cependant, il a répondu : « Pour nous ce qui compte, c'est le bien-être du patient, pas d'entrer dans le débat légal… ».

Le profil du joueur

Enfin, Gaëtan de Vos a terminé en indiquant que le parieur lambda est surtout jeune, entre 18 et 30ans. Il s'agit surtout de personnes qui espèrent vivre des paris sportifs ou qui sont en quête de challenge ou de compétition. 

Top 3 des meilleurs Casinos en ligne en Belgique

3 Ladbrokes - Logo

Notre note : 9.4/10
logo Commission des Jeux de Hasard

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard