Koen Geens réagit au scandale de corruption à la Commission des Jeux de Hasard
» Commission des jeux de hasard » Jeux d'argent en ligne en Belgique

JCVD au casino 777
Logo Jeu-Argent.be
Logo Jeu-Argent.be

Le ministre de la Justice réagit au scandale de corruption à la CJH

mercredi 26 Février 2020

Commission des Jeux de hasard

Le médiateur fédéral a récemment établi un rapport sur une atteinte à l'intégrité au sein de la Commission des jeux de hasard. Les détails du document ont été rendus publics par le journal Het Laatste Niews. Le vendredi 21 février, le Ministre de la Justice a également reçu le rapport. Après l'avoir étudié de manière approfondie, il a demandé au président du SPF Justice de prendre les mesures nécessaires contre les personnes inculpées.

Sanctions imminentes

Le rapport établi par le médiateur fédéral détaille les données collectées lors d'une enquête au sein de la Commission des jeux de hasard. Celle-ci a commencé en septembre 2019 et elle s'est principalement concentrée sur le directeur, Peter Naessens. Celui-ci aurait accepté des cadeaux de la part des sociétés de paris ainsi que d'autres avantages. Les enquêteurs ont aussi constaté des abus de fonds publics et de pouvoir. Pour obtenir ces informations, ils ont saisi des ordinateurs et interrogé des membres du personnel.

Le rapport n'a pas été rendu public, mais le journal Het Laatste Niews a réussi à mettre la main dessus. Il a donc dévoilé l'affaire dans son édition du samedi. Celle-ci a bien entendu fait réagir de nombreux observateurs et joueurs. Le rapport met en effet en doute l'intégrité de la Commission des jeux de hasard qui est pourtant l'autorité de régulation du secteur des jeux d'argent. Mardi 25 février, le Ministre de la Justice a réagi au scandale à travers son site. Il assure avoir examiné le rapport et avoir procédé aux consultations nécessaires. Il a également annoncé qu'il saisira le conseil des ministres dans les plus brefs délais pour préserver l'intégrité de la Commission des jeux de hasard. Enfin, Koens Geens a demandé au SPF Justice de s'occuper des personnes inculpées par le rapport. Les sanctions devraient donc tomber dans les prochains jours.

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard