puce H1 Jeu-Argent.be

Il dépense 115.000 € au jeu avec la carte de sa grand-mère

jeudi 28 Juillet 2016

Il dépense 115.000 € au jeu avec la carte de sa grand-mère
Une grand-mère d'Uccle âgée de 82 ans vient de découvrir avec horreur que son petit-fils avait utilisé sa carte pour miser 115.000 € sur des sites asiatiques. L'affaire a particulièrement interpellé la Commission des jeux qui lutte depuis longtemps contre ces plateformes situées en Asie. Elle rappelle d'ailleurs un autre cas qui date de 3 ans dans lequel la Commission des jeux a réussi à convaincre Google de rembourser les 27.000 € dépensés par un joueur mineur sur des sites illégaux.

Les détails de l'affaire

Le joueur concerné par cette affaire est âgé de 18 ans. Sa grand-mère lui confit régulièrement sa carte de crédit pour qu'il puisse faire ses courses à Fort-Jaco. Malheureusement, la tentation a été trop forte pour ce jeune adulte. Chaque jour, il utilisait la carte pour jouer sur des sites de paris et sur des plateformes de bourse. Selon les chiffres dévoilés par sa mère, il allait jusqu'à miser 2.000 € toutes les demi-heures. Il aurait même réussi à dépenser jusqu'à 40.000 € en une journée. Au final, il s'est retrouvé avec une dette de 115.000 €. Heureusement, il a réussi à récupérer 80.000 €. Désormais, le compte de sa grand-mère n'est plus débiteur que de 23.333 € auxquels il faut ajouter 600 € d'indemnités de retard.

À noter que la mère du jeune garçon a chargé son avocat d'écrire à l'organisme de paiement afin de trouver un arrangement. Selon elle, il devrait y avoir un défaut de vigilance de la part de ce dernier. Des mouvements de 2.000 € par demi-heure ne devraient en effet pas passer inaperçus. La Commission des jeux de hasard a réagi concernant l'affaire par l'intermédiaire de son président, Étienne Marique. Ce dernier affirme que ses équipes luttent chaque jour contre les sites asiatiques, en plaçant notamment chaque mois des sites illégaux sur sa liste noire. Cependant, il se dit déboussoler par le nombre important de ces derniers. Qui plus est, le fait qu'ils soient domiciliés et licenciés en dehors de la Belgique rend les interventions de la Commission des jeux presque impossibles. Pour ce qui est des sites de paris de cotation boursière, Étienne Marique souhaite qu'ils soient interdits de publicité afin de les réserver uniquement aux professionnels de la finance.

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

36win.be ne propose plus de paris sportifs La CJH ouvre une enquête sur La Gantoise et Napoleon Games Mario Kart et Call of Duty cartonnent sur mobile
36win.be La Commission des Jeux de Hasard Mario Kart et Call of Duty cartonnent sur mobile
Loot Boxes : Les gouvernements réagissent, les éditeurs ripostent Addiction au jeu : les loteries sont-elles réellement dangereuses ? Publicité : Les casinos et les bookmakers veulent les mêmes restrictions pour la Loterie nationale
Jeu-Argent.be Jeu-Argent.be BAGO : Belgian Association of Gaming Operators
59 policiers devant la CJH pour avoir joué illégalement Conflit interne à la CJH : 200 dossiers en attente Les Belges sont de plus en plus dépendants au jeu selon le patron de la Loterie Nationale
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Loterie Nationale

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook