puce H1 Jeu-Argent.be

Electronic Arts continue à défendre les loot boxes

jeudi 20 Juin 2019

Electronic Arts continue à défendre les loot boxes
L'éditeur de jeux vidéo Electronic Arts ne s'est pas encore avoué vaincu dans sa bataille pour les loot boxes. Cette semaine, il est allé défendre le système devant le parlement britannique. Il maintient que celui-ci ne peut pas être assimilé à des jeux de hasard. Pour lui, il s'agit plutôt d'un « mécanisme de surprises ».

Jouer sur les mots

Le VP des affaires juridiques et gouvernements chez Electronic Arts était au Royaume-Uni cette semaine. Il a défendu devant le parlement la position de sa société sur les loot boxes. Pour le géant des jeux vidéo, ces microtransactions ne sont pas des jeux d'argent. Il s'agit plutôt de mécanismes de surprises. Pour rappel, ces coffres permettent d'obtenir du contenu supplémentaire contre une somme en argent. Celui-ci est cependant aléatoire et sur certains jeux, il se révèle crucial pour évoluer et se mettre à niveau. La polémique a commencé en Belgique lorsque la Commission des jeux de hasard a enquêté sur ces coffres. Elle a conclu qu'il s'agissait d'un jeu de hasard déguisé qui peut être dangereux pour les mineurs. Depuis, les loot boxes sont interdits en Belgique. Au Royaume-Uni, cependant, le plaidoyer de Kerry Hopkins semble avoir séduit les parlementaires. Brendan O-Hara, membre du Parti National écossais, a ainsi déclaré que les coffres à butin ne pouvaient pas être assimilés à des jeux d'argent. Il considère d'ailleurs qu'Electronic Arts a implémenté ces mécaniques de manière éthique, amusante et agréable pour les joueurs.

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

Trois casinotiers bloqués par la commission des Jeux de Hasard La CJH prépare un protocole sur les paris virtuels Paris virtuels : La Commission européenne ouvre une enquête sur Ladbrokes
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Jeu-Argent.be
Un nouvel arrêté limite le nombre d'opérateurs de paris sportifs à 34 Lutte contre la COVID-19 : Mise en place du traçage dans les casinos et les salles de jeu Port du masque désormais obligatoire dans les casinos, les salles de jeux et les bureaux de paris
Jeu-Argent.be Jeu-Argent.be Commission des Jeux de Hasard
Magali Clavie déclare la guerre au marché illégal Les salles de jeux retrouvent 90 % de leur clientèle en Wallonie Les règles à respecter pour la réouverture des casinos et salles de jeux
Commission des Jeux de Hasard Jeu-Argent.be Commission des Jeux de Hasard

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook