puce H1 Jeu-Argent.be

La Commission des Jeux de Hasard s'interroge sur le transfert des activités du casino de Bruxelles

mercredi 18 Septembre 2013

Logo de la Commission des jeux de hasard
Selon la Commission des Jeux de Hasard, l'entreprise exploitante du prestigieux casino de Bruxelles aurait effectué un transfert illégal de ses activités à une autre entreprise pour contourner la loi. Le dossier d'accusation a donc été transmis au parquet de Bruxelles pour examen et poursuite.

Le Grand Casino de Bruxelles, partenaire du casino en ligne Win2Day.be, est géré depuis 2004 par la firme internationale « Casinos Austria International Holding ». Jusqu'au début de l'année 2013, tout se passait normalement et la filiale belge du groupe autrichien de casinos exerçait ses activités en toute légalité. Il faut dire en effet que la chaine dispose d'une licence d'exploitation de casinos et que ses activités sont régulièrement suivies par la CJH (Commission des Jeux de Hasard).

En janvier dernier, Casinos Austria International Holding crée une nouvelle entreprise : Casinos Austria International Belgium. Cette nouvelle filiale devient l'exploitante officielle du Grand Casino de Bruxelles, et toutes les activités du casino lui ont été transférées en mai 2013. Le problème, c'est que l'entreprise Casinos Austria International Belgium n'a pas de licence d'exploitation, et c'est la principale raison pour laquelle la CJH estime que Casinos Austria cherche à contourner la loi des jeux de hasard.

Lorsque les faits ont été constatés, la CJH a naturellement mené son enquête et entendu le propriétaire de Casinos Austria. Cela n'a toutefois rien changé à sa position, car elle demeure convaincue que ce transfert a été effectué pour échapper au critère de solvabilité prescrit par la loi des jeux de hasard. La loi belge stipule en effet que toutes les entreprises exploitantes de jeux de hasard et de paris doivent garantir leur solvabilité de manière permanente, même en cas de dépôt de bilan. La CJH pense que Casinos Austria a mis en place ce dispositif pour ne pas avoir à justifier ses comptes le cas échéant, et cette tentative de fraude est punissable par la loi.

Pour l'instant, le procès-verbal est sur la table du parquet de Bruxelles. C'est à la justice qu'il revient désormais de tirer au clair cette affaire de gestion du Grand Casino de la capitale belge.

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

Trois casinotiers bloqués par la commission des Jeux de Hasard La CJH prépare un protocole sur les paris virtuels Paris virtuels : La Commission européenne ouvre une enquête sur Ladbrokes
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Jeu-Argent.be
Un nouvel arrêté limite le nombre d'opérateurs de paris sportifs à 34 Lutte contre la COVID-19 : Mise en place du traçage dans les casinos et les salles de jeu Port du masque désormais obligatoire dans les casinos, les salles de jeux et les bureaux de paris
Jeu-Argent.be Jeu-Argent.be Commission des Jeux de Hasard
Magali Clavie déclare la guerre au marché illégal Les salles de jeux retrouvent 90 % de leur clientèle en Wallonie Les règles à respecter pour la réouverture des casinos et salles de jeux
Commission des Jeux de Hasard Jeu-Argent.be Commission des Jeux de Hasard

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook