puce H1 Jeu-Argent.be

360.553 interdits de jeu en Belgique en 2019

lundi 20 Janvier 2020

Commission des Jeux de Hasard
La Commission des jeux de hasard vient de publier ses chiffres pour l'exercice 2019. Sur la période, 360 553 personnes ont été inscrites sur la liste des interdits de jeu. La majorité des demandes ont été faites suite à une décision judiciaire.

La liste EPIS, un des principaux outils dans la lutte contre la dépendance

L'une des missions de la Commission des jeux de hasard consiste à protéger les joueurs contre l'addiction et l'endettement. Pour cela, elle utilise plusieurs outils, dont l'EPIS. Il s'agit du système qui permet de répertorier les interdits de jeu. Une personne peut y être inscrite soit de son plein gré, soit suite à une demande faite par un tiers. En 2019, la Belgique comptait 360.553 exclusions de jeu sur cette liste. 36.385 correspondent à une demande volontaire, soit 10,1 % des cas. 57 791 interdictions quant à elles sont liées à la profession, soit 16 % des inscrits. Pour rappel, la loi interdit en effet à certains corps de métiers de prendre part à des jeux de hasard. Cette exception concerne les magistrats, les notaires, les huissiers et les membres de la police. 100.655 dossiers, de leur côté, concernent des personnes qui sont en médiation de dettes. Ils représentent 27,9 % des exclusions. Enfin, 165.722 cas sont liés à des décisions judiciaires. Ils constituent 46 % de la liste.

Le modèle belge

La Commission des jeux de hasard a profité de la publication de ses chiffres pour l'année 2019 pour rappeler l'efficacité du modèle belge. La Belgique fait en effet partie des pays où le jeu est le mieux encadré. D'ailleurs, le régulateur a tenu à préciser que le nombre réel de personnes exclues est inférieur aux 360.553 cas recensés dans la liste noire. Certains profils peuvent en effet être comptés dans différentes catégories. Un policier, par exemple, peut à la fois être exclu pour sa profession, mais aussi de manière volontaire. Malgré tout, il est important de noter que le système présente encore quelques failles. Selon le journal rtl.be, une joueuse dénommée Lindsay aurait réussi à rejouer après s'être inscrite sur la liste noire. Elle avait décidé de s'exclure des plateformes de jeu pour protéger son récent gain de 500 000 euros. Malheureusement, à cause du dysfonctionnement du système, elle a réussi à rejouer cet argent et le perdre.

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

COVID-19 : Contactez la Commission des Jeux de Hasard par mail La police saisit des serveurs de virtual betting chez Ladbrokes et Stanleybet Casinos réels, les salles de jeux réelles et les agences de paris réelles fermés jusq'au 3 avril 2020 inclus
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
Magali Clavie pourrait succéder à Étienne Marique à la tête de la CJH Paris virtuels : L'État belge condamné à payer 100.000 euros à Stanleybet L'interdiction des bonus pourrait favoriser le secteur illégal
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
Pourquoi il n'y a plus de bonus dans les casinos en ligne en Belgique ? Scandale à la CJH : Club de strip-tease et loges de football offerts par des bookmakers Koen Geens réagit au scandale de corruption à la Commission des Jeux de Hasard
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de hasard

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook