Mesures du gouvernement contre l'addiction : une porte ouverte au marché illégal ?
» Commission des jeux de hasard » Jeux d'argent en ligne en Belgique

Logo Jeu-Argent.be
Logo Jeu-Argent.be

Mesures du gouvernement contre l'addiction : une porte ouverte au marché illégal ?

vendredi 29 Juillet 2022

Jeu-Argent.be

Le secteur des jeux d'argent se retrouve en pleine tourmente depuis le début de l'année. Le gouvernement semble en avoir fait sa cible de prédilection et multiplie les mesures afin de restreindre au maximum les opérateurs à l'exception de la Loterie nationale. Celles-ci visent officiellement à lutter contre l'addiction et l'accès des mineurs au jeu. Les observateurs commencent toutefois à se demander si elles ne risquent pas de favoriser davantage le marché illégal. En limitant les opérateurs légaux, le gouvernement déroulerait-il le tapis rouge aux sites étrangers ?

Trois mesures controversées

À partir du mois d'octobre, les opérateurs d'agence de paris devront se conformer à une nouvelle restriction imaginée par le gouvernement. Un arrêté vient en effet d'être adopté afin de renforcer le contrôle d'identité des joueurs. Tous ceux qui souhaitent s'adonner à des paris en agence devront désormais présenter une carte d'identité à l'entrée, se faire prendre en photo et se faire intégrer à la base de données du secteur pendant dix ans.

La mesure a soulevé l'indignation de nombreux opérateurs et observateurs. Trois points portent problème dans cet arrêté. Le premier correspond à l'utilisation obligatoire d'une carte d'identité comme justificatif. Pour rappel, cette mesure avait déjà été critiquée par la Commission de protection de la vie privée dans un précédent arrêté retoquée par la Cour Constitutionnelle. Le deuxième point correspond à la prise de photo systématique. À noter que l'idée a également été jugée comme non-pertinente par l'Agence de protection des données. Quant au troisième point, il s'agit de la conservation des données pendant 10 ans.

Enfin, il convient de noter que les opérateurs privés ont été choqués de ne pas avoir été consultés pour l'élaboration de l'arrêté. Ils dénoncent également le favoritisme constant du gouvernement envers la Loterie nationale. Celle-ci échappe en effet aux nouvelles restrictions.

Trop de contrôle ?

Les observateurs saluent la volonté du gouvernement de renforcer le contrôle pour identifier les profils à risque. Ils évaluent cependant leur ampleur comme étant disproportionnée. Ils craignent d'ailleurs qu'elles ne produisent l'effet inverse. En limitant la liberté des opérateurs privés, le gouvernement risque de favoriser les sites étrangers qui ne sont, eux, soumis à aucune restriction. C'est d'ailleurs une réalité que la Commission des jeux de hasard constate chaque jour et pour laquelle elle multiplie les initiatives pour protéger les joueurs. La campagne « always play legally » prouve en effet la menace représentée par les sites étrangers et surtout leur pouvoir grandissant.

Top 3 des meilleurs Casinos en ligne en Belgique

2 Circus - Logo

Notre note : 9.2/10
logo Commission des Jeux de Hasard

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard