La CJH a interdit 31 nouveaux sites de jeux illégaux en avril
» Commission des jeux de hasard » Jeux d'argent en ligne en Belgique

Logo Jeu-Argent.be
Logo Jeu-Argent.be

La CJH a interdit 31 nouveaux sites de jeux illégaux en avril

samedi 30 Avril 2022

Commission des Jeux de Hasard

La Commission des Jeux de Hasard poursuit son travail contre les jeux d'argent illégaux en Belgique, et vient de placer 31 nouveaux sites sur sa liste noire le 27 avril 2022.

Quels sont les sites qui ont été sanctionnés par la Commission des Jeux ?

Vous trouverez ci-dessous la liste des sites identifiés comme illégaux par la CJH en Avril 2022 :

  • casinopurple.com
  • casinoroyaldragon.com
  • casinosinners.com
  • casinovegasamped.com
  • classyslots.com
  • cocoacasino.com
  • crazyno.com
  • crazywinners.co
  • davincisgold.com
  • dinospin.com
  • dublibet1.com
  • evolvecasino2.com
  • fatboss.com
  • fatboss1.com
  • casinoirishluck.com
  • cherrygoldonlinecasino.com
  • happyhugocasino.com
  • gomontecryptos2.com
  • pariscasino8.com
  • parklaneecasin0.com
  • horuscasino.com
  • viproomcasino.live
  • gibsoncasino.com
  • goodwincasino.com
  • grandwild.com
  • hakunacasino.com
  • ladylindacasino.com
  • lucky31.com
  • lucky31.net
  • lionslots.com
  • stakes777.com

Comment la Commission des Jeux de Hasard punit les fraudeurs ?

La Belgique fait partie des pays les plus stricts en matière de jeu illégal. Les fraudeurs sont en effet sévèrement punis en cas d'infraction, que ce soit les opérateurs ou les joueurs. Les sanctions prennent la forme d'une amende pouvant atteindre jusqu'à plusieurs millions d'euros. En parallèle, le régulateur a mis en place une liste noire afin de répertorier tous les sites de jeu illégaux. Les éditeurs ainsi que les joueurs qui s'aventurent sur ces plateformes s'exposent au courroux de la Commission des jeux de hasard.

Des sanctions sévères pour les éditeurs

En Belgique, il existe 3 types de licences sur le marché des jeux :

Les éditeurs qui souhaitent s'installer sur celui-ci doivent remplir divers critères afin d'obtenir un de ces sésames. Une fois agréés, ils sont invités à respecter les règles en vigueur. En cas de manquement, ils peuvent subir des sanctions administratives qui vont du simple avertissement au retrait de la licence en passant par la suspension d'une partie de leur catalogue. Les éditeurs ont la possibilité de faire appel de la décision avec l'aide d'un avocat ou sans. À noter que le régulateur peut également imposer des sanctions pénales comme une amende de 100 euros à 100 000 euros ou une peine de prison de 6 mois à 5 ans.

Les opérateurs qui tentent de proposer leur service sans licence s'exposent quant à eux à un bannissement et à une inscription sur la liste noire. Grâce à un partenariat avec les FAIs, les sites illégaux sont en effet bloqués pour les adresses IP belges. Les éditeurs illégaux peuvent également être sanctionnés par une amende. Comme ils ne sont pas soumis au droit belge, la limite de 100 000 euros n'est plus prise en compte. Lorsque la Commission des jeux a décidé de sanctionner le groupe Genesis, elle a donc pu pousser l'amende jusqu'à 4,5 millions d'euros.

Des sanctions tout aussi lourdes pour les joueurs

En Belgique, les éditeurs ne sont pas les seuls à risquer une sanction en cas d'infraction. Les joueurs qui s'inscrivent et misent sur des sites illégaux s'exposent également à une amende pouvant aller de 26 euros à 25 000 euros. Pour se protéger de tels problèmes, la meilleure solution reste la prévention. C'est pour cela que la Commission des jeux de hasard mène régulièrement des campagnes de sensibilisation. Elle met également à disposition des joueurs la liste noire regroupant les plateformes illégales sur son site.

Enfin, le régulateur propose un système d'autoexclusion aux joueurs les plus vulnérables. En vous inscrivant dans cette base de données, vous êtes interdit à la fois de jeux en ligne, mais également de jeux en dur. Pour cela, rendez-vous sur la page de protection du joueur de la Commission des jeux de hasard. À noter que l'exclusion est immédiate. Vous gardez toutefois la possibilité de vous désinscrire via un courrier recommandé au régulateur :

Commission des Jeux de Hasard
Cantersteen 47
1000 Bruxelles
Vous pouvez aussi transmettre la demande de déséxclusion via mail : exclusion@gamingcommission.be

Top 3 des meilleurs Casinos en ligne en Belgique

2 Circus - Logo

Notre note : 9.2/10
logo Commission des Jeux de Hasard

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard