puce H1 Jeu-Argent.be

La Commission des Jeux de Hasard ne contrôle plus les machines à sous dans les cafés depuis 5 ans

mardi 12 Juin 2018

Commission des Jeux de Hasard
Selon Het Laatste Nieuws et De Morgen, la Commission des jeux de hasard a arrêté de contrôler les machines à sous présentes dans les cafés en 2013. Depuis 5 ans, ces appareils sont accessibles sans aucune réglementation notamment au niveau des pertes maximales. Cette situation aurait permis aux différents établissements de dégager 120 millions d'euros de bénéfices.

Discorde avec le fisc

Les machines à sous disponibles dans les cafés se concentrent surtout sur des jeux de cartes virtuels. Elles disposent d'un écran vidéo et proposent des mises réduites par rapport à celles présentes dans les casinos. Les gains sont également plafonnés. Malheureusement, la Commission des jeux de hasard a arrêté de les contrôler en 2013 suite à une discorde avec le fisc. Du coup, ces machines ne disposent pas d'une règlementation précise concernant les pertes maximales. Elles constituent ainsi un danger pour les joueurs. D'ailleurs, elles auraient dégagé plus de 120 millions d'euros de bénéfices ces dernières années. Alerté sur le sujet, le ministre de la Justice a affirmé qu'une nouvelle loi verra bientôt le jour.

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

COVID-19 : Contactez la Commission des Jeux de Hasard par mail La police saisit des serveurs de virtual betting chez Ladbrokes et Stanleybet Casinos réels, les salles de jeux réelles et les agences de paris réelles fermés jusq'au 3 avril 2020 inclus
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
Magali Clavie pourrait succéder à Étienne Marique à la tête de la CJH Paris virtuels : L'État belge condamné à payer 100.000 euros à Stanleybet L'interdiction des bonus pourrait favoriser le secteur illégal
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
Pourquoi il n'y a plus de bonus dans les casinos en ligne en Belgique ? Scandale à la CJH : Club de strip-tease et loges de football offerts par des bookmakers Koen Geens réagit au scandale de corruption à la Commission des Jeux de Hasard
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de hasard

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook