Sites de jeu illégaux : Un fléau pour les joueurs et les opérateurs
» Commission des jeux de hasard » Jeux d'argent en ligne en Belgique

Logo Jeu-Argent.be
Logo Jeu-Argent.be

Sites de jeu illégaux : Un fléau pour les joueurs et les opérateurs

samedi 13 Août 2022

Commission des Jeux de Hasard

En Belgique, la législation oblige les casinotiers et les bookmakers à demander une licence auprès de la Commission des jeux de hasard pour pouvoir proposer leur offre aux Belges. L'idée est de réguler le marché afin de mieux protéger les joueurs et générer des revenus fiscaux pour le gouvernement. Les opérateurs illégaux sont cependant de plus en plus nombreux et surtout agressifs dans leurs campagnes promotionnelles. Si le régulateur fait de son mieux pour les garder à l'écart en bloquant leur URL ou via des amendes, force est de constater que les résultats restent mitigés. Le marché noir continue en effet de prospérer et séduit toujours plus de joueurs.

Les limites de la liste noire

Pour lutter contre l'offre illégale, la Commission des jeux de hasard a mis en place une liste noire qui répertorie toutes les plateformes frauduleuses. Les URLs inscrites sur cette base sont bloquées via un partenariat avec les FAIs. Dans une enquête menée par les équipes de RTBF, cependant, les journalistes ont réussi à accéder à 18 sites de la liste noire. Pire, ils ont pu s'inscrire sur 9 d'entre eux. Interviewée par le média, la présidente de la Commission des jeux de hasard a déclaré : « ça ne m'étonne pas ». Selon elle, ses équipes ont déjà identifié les limites de la liste noire. Dans l'optique de renforcer le dispositif, le régulateur a d'ailleurs signé un accord de coopération avec l'IBPT en mars dernier. À noter que depuis son arrivée à la tête de la Commission des jeux de hasard, Magali Clavie  a fait de la lutte contre le jeu illégal son cheval de bataille.

Un enjeu économique et social

Les sites illégaux représentent un danger pour les joueurs. Ils ne profitent en effet d'aucune protection lorsqu'ils s'adonnent à des jeux de hasard sur ces plateformes. Il s'agit d'ailleurs du principal argument des opérateurs légaux contre les restrictions imposées par le gouvernement concernant notamment la publicité. Selon Emmanuel Mewissen, Vice-président de BAGO, il faut garder les joueurs dans la sphère légale pour les protéger des sites illégaux. Chez Ladbrokes, les dirigeants dénoncent quant à eux la concurrence déloyale menée par les plateformes étrangères. Le marché noir représente également un enjeu économique surtout suite à la pandémie. Celle-ci a en effet provoqué d'énormes pertes pour les opérateurs légaux.

Top 3 des meilleurs Casinos en ligne en Belgique

2 Circus - Logo

Notre note : 9.2/10
logo Commission des Jeux de Hasard

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard