Les opérateurs de jeux en Belgique alertent le Gouvernement sur le danger des sites illégaux
» Commission des jeux de hasard » Jeux d'argent en ligne en Belgique

Logo Jeu-Argent.be
Logo Jeu-Argent.be

Les opérateurs de jeux en Belgique alertent le Gouvernement sur le danger des sites illégaux

jeudi 28 Septembre 2023

BAGO (Belgian Association of Gaming Oprators)

Face à la montée des plateformes illégales de jeux de hasard en Belgique, l'association professionnelle BAGO, représentant les opérateurs légaux, interpelle le gouvernement. Suite à une étude d'Ipsos soulignant la popularité des sites illégaux chez les jeunes, les opérateurs légaux expriment leur inquiétude. Ils craignent que les régulations strictes imposées à l'industrie légale poussent involontairement les joueurs vers des offres illégales, plus risquées mais également plus accessibles et visibles. BAGO appelle à une réévaluation urgente des stratégies de régulation pour protéger efficacement les joueurs tout en soutenant les opérateurs conformes à la loi.

Suite à l'étude récente publiée par la Commission des jeux de hasard, les opérateurs légaux de jeux de hasard, représentés par  BAGO (Belgian Association of Gaming Oprators), l'association professionnelle du secteur, lancent un appel urgent au gouvernement fédéral belge. Ils souhaitent que ce dernier prenne conscience des risques accrus posés par les sites de jeux illégaux et ajuste sa stratégie réglementaire en conséquence.

L'étude menée par l'institut Ipsos révèle que quatre sites illégaux figurent parmi les dix plateformes de jeux les plus connues des jeunes belges âgés de 18 à 30 ans. Cette découverte n'étonne pas BAGO, qui a mené une enquête similaire auprès des joueurs belges de tous âges. Leurs résultats indiquent qu'environ 20% des participants ont joué sur des sites non réglementés au cours des trois derniers mois, soulignant une présence notable de l'offre illégale dans le paysage ludique belge.

Les opérateurs légaux expriment leurs préoccupations, arguant que le gouvernement fédéral adopte une approche contre-productive. Selon eux, en imposant des règles de plus en plus strictes au secteur légal, comme la limitation drastique de la publicité depuis le 1er juillet 2023 et l'interdiction de certains établissements de paris dans certaines localités, les autorités rendent involontairement les offres illégales plus attractives et accessibles aux yeux des joueurs.

Emmanuel Mewissen, vice-président de BAGO et CEO du groupe Gaming1, insiste sur le fait que ces mesures restrictives « affectent la fonction de canalisation des opérateurs légaux ». En d'autres termes, en restreignant la visibilité des offres légales, le gouvernement pousse indirectement les joueurs vers des plateformes illégales, souvent plus accessibles via les réseaux sociaux et les sponsorings télévisés, notamment dans le football.

Le secteur légal, se sentant pénalisé, espère que ces nouvelles données serviront de signal d'alarme, encourageant le gouvernement à réévaluer et réajuster sa stratégie de régulation. BAGO exhorte les autorités à concentrer leurs efforts et ressources sur la lutte contre les offres illégales, tout en facilitant le travail des opérateurs qui respectent les règles et contribuent à offrir un environnement de jeu sûr et responsable.

Cette démarche proactive des opérateurs légaux s'inscrit dans une volonté commune de protéger les joueurs tout en préservant la viabilité et la compétitivité du secteur des jeux de hasard en Belgique. Le dialogue entre le gouvernement et les opérateurs sera crucial pour trouver un équilibre entre régulation, protection des consommateurs et soutien à l'industrie légale.

Top 3 des meilleurs Casinos en ligne en Belgique

3 Ladbrokes - Logo

Notre note : 9.4/10
logo Commission des Jeux de Hasard

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard