puce H1 Jeu-Argent.be

Les Verts veulent complètement interdire la publicité pour les jeux d'argent

mardi 30 Juillet 2019

Commission des Jeux de Hasard
Depuis le 1er juin, un nouveau texte est entré en vigueur sur le territoire belge. Il interdit la publicité à la télévision pour les jeux en ligne. Il s'agit d'une initiative du ministre de la Justice Koen Geens afin de mieux protéger les joueurs surtout les mineurs et les profils à risque. Malheureusement, la mesure ne semble pas satisfaire tout le monde. Les écologistes flamands de Groen estiment en effet que la législation reste trop laxiste. Ils proposent ainsi que la publicité pour les jeux soit totalement interdite. Ils veulent également introduire 4 autres mesures, dont la baisse de la mise maximale autorisée sur les plateformes en ligne.

Un nouveau texte axé sur 5 mesures

Les Verts souhaitent durcir les lois en vigueur afin de mieux protéger les joueurs. Ils estiment que la législation actuelle n'est pas suffisamment stricte. Dans leur proposition de loi, ils souhaitent mettre en place l'interdiction totale de la publicité et du sponsoring pour les jeux de hasard. Ils veulent également abaisser la mise maximale online à 250 euros par semaine contre 500 euros. Le texte prévoit aussi la mise en place de l'interdiction de jouer en dessous de 21 ans pour toutes les catégories de jeu. Enfin, les écologistes souhaitent étendre la liste noire des joueurs interdits, l'EPIS. Ils proposent notamment que les personnes inscrites ne puissent plus se rendre chez les libraires, ni sur les champs de courses. Pour justifier cette initiative, ils se basent sur les chiffres officiels concernant l'addiction au jeu. En 5 ans, le nombre de personnes interdites de casino a augmenté de 50 %.

L'interdiction de trop ?

L'Union professionnelle belge des opérateurs de jeux de hasard ou BAGO a réagi à la proposition de loi des Verts. Elle met en garde contre l'impact de ces mesures sur le développeur du marché. Elle redoute en effet une perte d'intérêt des joueurs pour les plateformes légales. Ceux-ci pourraient se tourner vers l'offre illégale pour échapper au contrôle belge. Qui plus est, les opérateurs étrangers auraient un avantage certain grâce au marketing agressif puisqu'ils n'ont pas à se soumettre aux lois en vigueur en Belgique. Il convient aussi de noter qu'un cadre juridique trop restrictif peut pousser les opérateurs en place à abandonner le marché belge. La Belgian Association of Gambling Operators propose ainsi une autre approche pour renforcer le contrôle et améliorer la lutte contre l'addiction. Selon elle, il faut continuer le dialogue entre les autorités et les opérateurs pour trouver des solutions efficaces et bénéfiques pour toutes les parties.

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard

Plus de transparence pour les loot boxes à partir de 2020 L'idée d'un régulateur unique à nouveau évoquée par le CD&V Les cartes Pokémon répondent aux critères du jeu de hasard selon la CJH
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de Hasard
Vol de matériel informatique à la Commission des jeux de hasard La Commission des jeux de hasard cherche un nouveau président Le Royaume-Uni autorise les loot boxes
Commission des Jeux de Hasard Commission des Jeux de hasard Logo Jeu-Argent.be
Diamond Casino de GTA Online : interdit dans plus de 50 pays La fin des machines à sous classiques dans les cafés Royaume-Uni : première clinique pour les enfants dépendants au jeu
Diamond Casino de GTA Online Commission des Jeux de Hasard Jeu-Argent.be

Commentaires pour l'article

Soyez le premier lecteur à partager votre avis sur ce sujet.

Proposer un commentaire pour l'article

Recopier le code

 
 
rss twitter Facebook Facebook