Le groupe Barrière attaque Facebook pour contenus illicites et non-transparence de la publicité
» Commission des jeux de hasard » Jeux d'argent en ligne en Belgique

Logo Jeu-Argent.be
Logo Jeu-Argent.be

Le groupe Barrière attaque Facebook pour contenus illicites et non-transparence de la publicité

mercredi 3 Avril 2024

Le groupe Barrière

Le groupe français spécialisé dans les casinos et les hôtels attaque le géant Meta devant la Commission européenne. Il accuse celui-ci de publier du contenu illicite sur ses plateformes Facebook et Instagram. Plusieurs publicités illégales utiliseraient en effet l'image du groupe français pour faire la promotion de sites de jeux sur ces deux médias. Barrière avait déjà saisi l'Autorité nationale des jeux en janvier après avoir porté plainte en France.

Contrôle et modération de contenu

Ce n'est pas la première fois que le groupe Meta se retrouve devant les tribunaux pour sa mauvaise gestion des données et des contenus. Cette fois-ci, cependant, l'affaire est moins complexe et surtout plus limpide, car elle touche directement à l'usurpation de marque et au non-respect des règles de transparence en matière de publicité.

Le groupe Meta est en effet attaqué par un casinotier français pour du contenu publié sur ses plateformes Facebook et Instagram. Il s'agit du géant français, Barrière. Leader du secteur en France, il gère plusieurs casinos en France ainsi que divers hôtels. Depuis quelques mois, il est malheureusement la cible de publicité mensongère. Des opérateurs de jeux illégaux utiliseraient en effet son image de marque pour attirer des joueurs sur leurs plateformes. Le groupe Barrière avait déjà saisi la justice française en 2023 pour cette affaire. Il s'est ensuite tourné vers l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ), équivalent de la Commission des Jeux de Hasard, en janvier pour dénoncer des campagnes de fausses publicités sur Facebook et Instagram.

Devant le manque manifeste de changements et d'initiatives, cependant, il a choisi de se tourner vers l'Europe. Le groupe Barrière a envoyé un courrier à Thierry breton, Commissaire européen au Marché Intérieur, chargé des questions de défense et du numérique. L'objectif est clair : faire pression sur Meta afin qu'il revoie ses règles de publication et surtout de transparence de la publicité. Le groupe rappelle que les jeux de casino sont toujours interdits en France.

Pour monter son dossier, il se serait appuyé sur le nouveau règlement européen sur les services numériques, le Digital Services Act. Celui-ci oblige notamment les sites à contrôler et modérer les contenus qu'ils publient. Dans sa lettre, le groupe Barrière met en exergue le fait que des plateformes comme Meta puissent encore publier des éléments prohibés à destination du grand public et notamment des jeunes malgré les nombreux signalements qu'il a effectués ainsi que d'autres opérateurs. Le casinotier français demande à ce que la Commission européenne mène une enquête approfondie concernant la responsabilité des plateformes comme Meta dans la diffusion de contenus dangereux.

Top 3 des meilleurs Casinos en ligne en Belgique

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard