Interdiction de la pub pour les jeux : Les médias actifs en Belgique montent au créneau
» Commission des jeux de hasard » Jeux d'argent en ligne en Belgique

Logo Jeu-Argent.be
Logo Jeu-Argent.be

Interdiction de la pub pour les jeux : Les médias actifs en Belgique montent au créneau

vendredi 9 Décembre 2022

Jeu-Argent.be

Le gouvernement belge se retrouve dans la controverse. En début d'année, il avait annoncé son intention de mener une lutte sévère contre l'addiction au jeu. Dans cette optique, un projet de loi sur la publicité a été rédigé et présenté afin d'interdire diverses formes de promotion pour les opérateurs légaux à l'exception de la Loterie nationale. Le texte fait aujourd'hui débat et plusieurs acteurs sont montés au créneau pour dénoncer son absurdité. Les médias actifs en Belgique notamment ont déclaré qu'il pourrait provoquer l'effet inverse à savoir une augmentation des risques d'addiction à cause de la montée en puissance de l'offre illégale.

Appel au dialogue

Le gouvernement belge souhaite interdire la publicité pour les opérateurs privés de jeux de hasard. L'objectif est de prévenir les comportements compulsifs, l'accès aux mineurs et les risques d'addiction. Le texte subit cependant plusieurs critiques de la part des opérateurs, mais aussi des observateurs. Les médias actifs en Belgique notamment dénoncent son absurdité. Selon eux, il manque son objectif et ouvre une voie d'or pour l'offre illégale.

« En raison de la dimension mondiale d'Internet et de l'offre illégale massive, il ne suffit pas de mettre passivement à disposition des joueurs une offre légale pour obtenir une canalisation suffisante. Les consommateurs doivent en effet être informés de l'existence d'une offre à la fois fiable, protégée et légale ». Dans un communiqué commun, les grands médias du pays appellent le gouvernement à revoir sa copie. Parmi les signataires, on retrouve le groupe IPM, Rossel, DPG Media, RTL, Ngroup ou la RMB.

Ils indiquent également qu'une censure de l'offre légale ne contribuera qu'aux géants étrangers de la tech et des réseaux sociaux. Les opérateurs seront en effet obligés de focaliser leurs opérations sur ces canaux digitaux. Enfin, les médias craignent une répercussion dramatique de ce texte sur leur fonctionnement. Sans les recettes publicitaires générées par le jeu, les licenciements seront inévitables.

Top 3 des meilleurs Casinos en ligne en Belgique

2 Circus - Logo

Notre note : 9.2/10
logo Commission des Jeux de Hasard

Les autres actualités de la Commission des Jeux de Hasard