Gaming1 innove dans la prévention des risques d'addiction aux jeux d'argent en Belgique
» Casino en ligne » Jeux d'argent en ligne en Belgique

Logo Jeu-Argent.be
Logo Jeu-Argent.be

Gaming1 et Circus utilisent l'IA pour protéger les joueurs de jeux de hasard

vendredi 8 Mars 2024

Université Libre de Bruxelles (ULB) / Gaming1

En Belgique, les jeux d'argent en ligne sont autorisés, mais suscitent la controverse. Le gouvernement estime en effet qu'ils représentent un danger pour les joueurs et enchainent les mesures drastiques pour museler les opérateurs légaux. De leur côté, ces derniers multiplient les appels au dialogue ainsi que les initiatives novatrices pour prouver leur bonne foi. Gaming1, qui gère la marque Circus en Belgique, vient par exemple de présenter son outil de suivi et de prévention basé sur l'IA pour repérer les comportements à risque.

Suivi, analyse, prévention

La société Gaming1 fait partie des mastodontes du marché en Belgique. Elle opère notamment sous la marque Circus pour proposer à la fois des jeux de casino et des paris sportifs. Dans une volonté de protéger les joueurs contre les risques d'addiction, elle a récemment mis en place un dispositif de suivi à la pointe de la technologie. Celui-ci repose en effet sur l'IA et permet de détecter les comportements à risque. Si un joueur se met par exemple à déposer plus que d'habitude, la société reçoit une alerte. Une analyse par le pôle « jeu responsable » est alors ouverte et une prise de contact avec le joueur est initiée via mail. En fonction du niveau de risque, une limite de mise peut être imposée, voire une exclusion définitive de la plateforme de jeu. Selon Gaming1, les opérateurs légaux n'ont aucun intérêt à pousser les joueurs vers l'addiction et à entretenir cet état. Thibaut Collard, directeur conformité chez Gaming1 a notamment déclaré que : « Bien sûr, on veut que le joueur joue, mais ce n'est pas intéressant pour un casinotier au niveau de son business modèle d'avoir un joueur qui va jouer plus que ses moyens et qui va finalement arrêter de jouer avec des conséquences qui peuvent être dramatiques pour lui ».

Une source de données cruciale

Les informations collectées par le dispositif mis en place par Gaming1 via sa marque Circus sont transmises à la Commission des jeux de hasard. Magali Clavie, présidente de l'entité, a d'ailleurs milité à plusieurs reprises pour la vulgarisation de ce type de mesure. Pour elle, cela va permettre aux joueurs d'adopter des comportements plus responsables, mais également d'obliger les opérateurs à exercer un devoir d'encadrement. Du côté de la science, les psychologues soutiennent aussi l'initiative. Selon le Dr Gaëtan Devos, psychologue clinicien au Domaine (ULB - Université Libre de Bruxelles) : « Ce serait un plus, en tant que clinicien, en tant que chercheur. On pourrait aussi travailler sur ces données pour améliorer ces prises en charge, parce qu'ils ont des bases de données énormes ». Il convient toutefois de noter qu'une partie des opérateurs refusent de partager les données relatives au comportement de leurs joueurs.

La vidéo du reportage de l'émission "On n'est pas de pigeons" traitant du sujet.

Circus - Casino légal en Belgique

Circus a été agréé
par Commission des Jeux de Hasard de
Belgique sous l'agrément n°A+20635.

Logo de la Commission des Jeux de Hasard

Circus - Les dernières actualités du casino en ligne en Belgique

Les autres news des casinotiers en ligne

Dernières nouvelles de la législation des casinos en ligne belges